International À une petite centaine de kilomètres à l'ouest de Burgos, trop loin des côtes pour intéresser les touristes, le petit village de Castrillo Matajudíos n'avait a priori rien pour faire parler de lui au-delà des frontières espagnoles. Et pourtant, la septantaine d'habitants de ce patelin se livrera à un vote un peu particulier le 25 mai prochain. 

En plus d'élections européennes aux enjeux certainement très abstraits pour les quelques résidents locaux, un référendum aura lieu pour changer le nom de leur village. Pas de probème avec la première partie du toponyme, mais bien avec sa seconde moitié, ce "Matajudíos" qui signifie tout simplement "tue les Juifs". On a connu plus accueillant pour un nom de village.

Le bourgmestre local, Lorenzo Rodriguez, en a assez de voir sa municipalité associée systématiquement à l'exécution des Juifs, et certains de ses concitoyens, voyageurs d'affaires, seraient même gênés à l'idée de sortir leur passeport quand ils doivent se rendre à Jérusalem.

Initialement, le village s'appelait pourtant Motajudíos, ou "colline des Juifs" en VF, suite à l'installation du village sur une petite colline, tout simplement. Un nom qui a évolué aux alentours du XVIIe siècle pour devenir matajudíos, deux siècles après que les Juifs aient été chassés par le coupe royal formé par Isabelle de Castille et Ferdinand d'Aragon, au même titre que tous ceux qui ne voulaient pas se convertir à la "vraie foi".

Une évolution qui pourrait donc être annihilée le 25 mai prochain, puisque les habitants de la ville auront le droit d'habiter à Castrillo "Mota Judios" ou "Mota de Judios".