International

Avec un taux de participation d’à peine 25% (dont 15% de votes par Internet), les électeurs de la circonscription du Benelux ont clairement boudé ce scrutin. Une véritable gifle pour les candidats de droite, car à en croire les résultats proviseoires communiqués par le ministère des Affaires étrangères, la gauche sort en tête: Philippe Cordery (PS) l’emporte en Belgique avec 30,13% (30,37% au total). Il devance la candidate de l'UMP, l'ancienne secrétaire d'Etat Marie-Anne Montchamp, qui a récolté 20,75% des voix (21,15% au total), contre qui il concourra lors du deuxième tour le 17 juin.

« Les électeurs m’ont clairement placé en tête. J’en appelle aujourd’hui à toutes les forces progressistes et humanistes à se rassembler autour de ma candidature, la candidature du changement : une candidature implantée au Benelux qui pourra peser dans la majorité présidentielle. » déclare Philip Cordery suite au premier tour dans l’espoir de rassembler les électeurs de gauche au deuxième tour.

Notons enfin le très faible score de Virginie Taittinger (Union du Centre et de la Droite), qui récolte moins de 10% des suffrages dans les 3 pays de la circonscription électorale.

Les candidats socialistes arrivent en tête dans six circonscriptions étrangères sur onze. Toutefois, le faible de taux de participation, variant de 13,4% à 24,1%, ne livre aucune certitude quant à l'issue du second tour qui se déroulera le 17 juin, comme en France.

Si le premier tour se tenait ce dimanche, soit une semaine avant le vote en France, le second se tiendra lui le dimanche 17 juin prochain… le même jour qu’en métropole.