International

L'ancien chef d'Etat géorgien se posait en premier opposant du président ukrainien Porochenko. Après l'avoir déchu de sa nationalité ukrainienne et accusé de fomenter un coup d'Etat, le pouvoir ukrainien a expédié "Misha" hors du pays, manu militari.

La scène ne collait pas à ce restaurant de luxe du centre de Kiev. En plein après-midi, une dizaine d’hommes en uniforme, cagoulés et armés font irruption dans le restaurant et plaquent Mikheïl Saakachvili au sol. L’opération est bruyante, brutale, et rapide. C’est la dernière apparition de l’ancien président de Géorgie à Kiev.

Sur les réseaux sociaux, ses partisans s’affolent rapidement. Plusieurs groupes entreprennent de le chercher dans la capitale ukrainienne, sur les routes d’accès à la ville, et dans les deux aéroports internationaux avoisinants. Jusqu’à ce qu’Oleh Solobodyan, ajoint au chef des gardes-frontières, confirme son “expulsion” vers la Pologne.