International La défaite du groupe djihadiste ne signifie nullement la fin de leurs problèmes. Ils l’ont dit à Bruxelles.

Bassorah, la ville du sud de l’Irak, ne compte plus que 8 000 chrétiens sur 300 000 habitants. "Pourtant, souligne son archevêque chaldéen, l es chrétiens constituaient 60 % de la population irakienne quand les musulmans ont envahi au septième siècle."

(...)