International Jim Mattis demande aussi aux alliés de prendre en charge leurs djihadistes.

L’un était à Rome, dans le cadre d’une réunion des ministres de la Défense de la coalition contre l’organisation Etat islamique (EI ou Daech) qui opère en Irak et en Syrie. L’autre est au Koweït où a lieu un sommet pour financer la reconstruction de l’Irak. Mais Jim Mattis, secrétaire d’Etat américain à la Défense, et Rex Tillerson, son homologue aux Affaires étrangères, ont délivré mardi un message identique à la Turquie, alliée dans l’Otan : elle doit s’abstenir de prolonger son offensive dans la poche kurde d’Afrine en Syrie.