Les étudiants de Toronto soutiennent ceux de Montréal

AFP Publié le - Mis à jour le

International

Quelques centaines d'étudiants et de syndicalists ont manifesté mardi soir dans le centre de Toronto pour exprimer leur soutien aux étudiants québécois qui contestent depuis près de quatre mois une hausse des frais de scolarité. Entre 250 et 300 personnes se sont retrouvées devant le collège universitaire George Brown avant d'entamer une brève marche vers l'université Ryerson ou' ils ont tenu un rassemblement.

"Nous avons tous été fortement inspirés par l'exemple du mouvement étudiant québécois et nous pensons: pourquoi pas ici ?", a dit l'un des organisateurs, Hugh Goldring.

Fred Hahn, président du syndicat des fonctionnaires CUPE de l'Ontario, a marché avec les étudiants et a encouragé d'autres syndicalistes à les rejoindre. "Nous avons ici non seulement des employés universitaires, mais quelques personnes de Toronto Hydro (compagnie d'électricité), de jardins d'enfants, d'autres services sociaux, de toutes les branches de notre syndicat", a-t-il dit.

"Ce qui se passe au Québec concerne la justice sociale, ce sont des gens qui défendent le genre de communauté que nous méritons d'avoir", a encore affirmé le leader syndical.

Son organisation a offert récemment 10.000 dollars aux associations étudiantes québécoises pour soutenir leurs actions en justice. Plusieurs manifestants portaient des carrés rouges, symbole du mouvement québécois. Certains sont allés plus loin, en arborant des chemises ou des bandeaux de la même couleur.

"En ce moment précis, les étudiants sont en colère, ils sont conscients de ce qui se passe et veulent trouver le moyen de passer à l'action pour qu'il n'y ait pas chez nous la même politique rétrograde qu'au Québec", a dit Sarah Jayne King, présidente ontarienne de la Fédération canadienne des étudiantes et étudiants.

La manifestation était pacifique, avec moins de participants que ce qu'avait prévu la police.

Elle s'est terminée sur un appel des organisateurs aux dons de soutien à la Classe, un syndicat étudiant québécois considéré comme le plus radical. Une autre manifestation est programmée le 22 juin, pour coincider avec une action similaire au Québec.

Publicité clickBoxBanner