Les Français divisés sur les caricatures de Mahomet

AFP Publié le - Mis à jour le

International

Les Français sont partagés sur l'opportunité de la publication des caricatures de Mahomet dans le dernier numéro de Charlie Hebdo, mais une majorité d'entre eux considèrent que la liberté d'expression est un droit fondamental, selon un sondage TNS Sofres publié vendredi. Selon ce sondage, 58% des personnes interrogées jeudi considèrent que "la liberté d'expression est un droit fondamental" et que "la liberté de caricature en fait partie", contre 35% qui estiment que l'"on ne peut pas dire et caricaturer n'importe quoi sous couvert de liberté d'expression".

Parallèlement, 39% des personnes interrogées "désapprouvent la publication des caricatures de Mahomet", presque autant (37%) jugeant positivement la décision de l'hebdomadaire satirique de les publier. Un quart des Français (24%) se déclarent sans opinion.

71% des personnes interrogées approuvent l'interdiction des manifestations prévues en France contre les caricatures de Mahomet et contre le film islamophobe

"L'Innocence des Musulmans", qui a déclenché des violences dans de nombreux pays. L'étude a été réalisée auprès d'un échantillon national de 1012 internautes représentatifs de la population française âgés de 18 ans et plus, choisis selon la méthode des quotas.

Publicité clickBoxBanner