International Si la Belgique est particulièrement gâtée en termes de précipitations, il n'en va pas de même partout. Ainsi à Venise, les célèbres canaux sont à sec, offrant des images pour le moins atypiques.

Les gondoles et les vaporetti sont contraints de rester à quai, ou bloqués dans la boue, dans la ville romantique en raison d'une baisse de 60 centimètres du niveau des eaux entre le 31 janvier et le 2 février.

Outre le manque de pluie ces derniers temps dans la Cité des Doges, la "Super Lune bleue de sang" a provoqué des marées basses plus conséquentes que d'ordinaire.

Résultat, la lagune vénitienne s'est vidée (de manière momentanée) d'une grande partie de son eau.

Comme le rapporte France Info, cet épisode atypique a des conséquences fâcheuses puisque les services de secours et les approvisionnements des commerces, qui se font par voie fluviale, sont perturbés. Le quotidien des habitants et touristes, nombreux en cette période de carnaval et à l'approche de la Saint-Valentin, est également gâché par les odeurs se dégageant de la vase stagnante. Ouest-France indique en effet que "le système d’égout de Venise est confié aux eaux des canaux : deux fois par jour, les marées éloignent l’eau sale et amènent de l’eau propre".

Atypique sur une année, le phénomène s'est néanmoins répété dernièrement. Comme le rappelle le quotidien français,"c'est la troisième année consécutive que Venise est touchée".

© AFP

© AFP

© AFP

© AFP

© AFP

© AFP