International

On sait que certains pays de l'Europe de l'Est nourrissent un projet ouvertement anti-européen. Mais lors d'âpres tractations au Conseil européen, des pays fondateurs mettent aussi leurs propres bâtons.

Pays-Bas: Les nouveaux Britanniques du continent

Les Pays-Bas seront un des Etats membres les plus affectés par le Brexit. Economiquement, mais aussi politiquement. Les Britanniques étaient les meilleurs alliés des Néerlandais sur la scène européenne. Il semble d’ailleurs que nos voisins du Nord aient décidé de chausser les bottes abandonnées par Londres. La Haye est le "monsieur non" de l’Europe. Non à plus de solidarité financière entre les pays de la zone euro. Non à l’augmentation du budget européen 2021-2027. Non à l’ouverture des négociations d’adhésion avec l’Albanie et la Macédoine du Nord avant l’été 2019. Mais encore : le champion de l’optimisation fiscale est réticent à la création d’une assiette commune consolidée de l’impôt des sociétés et à la taxation des géants du numérique. Les Néerlandais ne voient l’Europe que sous l’angle coûts/bénéfices.

=> Belgique: La N-VA contrarie Charles Michel l’Européen

=> France: L’effet Macron est en train de se dissiper

=> Roumanie: L’instabilité comme mot d’ordre


(...)