Les primaires républicaines se poursuivent dans deux Etats du sud

BELGA Publié le - Mis à jour le

International

Les électeurs du Mississippi et de l'Alabama (sud) votent mardi pour tenter de départager les candidats à l'investiture républicaine pour la Maison Blanche, qui se livrent à une guerre fratricide depuis plus de deux mois.

Le favori Mitt Romney espère se rapprocher un peu plus de l'investiture, tandis que son principal rival, Rick Santorum, cherche à s'imposer comme une solution de rechange face à l'ancien gouverneur du Massachusetts, jugé trop modéré par les ultraconservateurs.

De son côté, l'ancien président de la Chambre des représentants Newt Gingrich, ancien élu de la Géorgie voisine, joue son va-tout dans ces deux bastions conservateurs et évangéliques.

A ce jour, M. Romney a remporté 17 des 26 Etats ou territoires d'outre-mer qui ont déjà organisé leurs consultations, contre sept pour Rick Santorum, deux pour Newt Gingrich et aucun pour Ron Paul.

M. Romney a aussi engrangé 455 délégués, contre 199 pour M. Santorum, 117 pour Newt Gingrich et 64 pour M. Paul. Pour obtenir l'investiture lors de la convention républicaine prévue fin août à Tampa (Floride), un candidat doit rassembler 1.144 délégués.

Selon un sondage national réalisé par ABC et le Washington Post, si les élections avaient lieu aujourd'hui, M. Romney battrait M. Obama par 49% contre 47% des voix.

Dans l'Alabama, M. Romney (27%) mène d'une courte tête devant Newt Gingrich (26,6%) et Rick Santorum (24%), selon une moyenne de sondages récents. Dans le Mississippi, selon un sondage PPP diffusé lundi, Newt Gingrich (33%) est en tête, contre 31% pour Mitt Romney et 27% pour Rick Santorum.

Un "caucus", assemblée d'électeurs, a également lieu mardi à Hawaii.

Publicité clickBoxBanner