International

Les propos du nouveau président modéré iranien Hassan Rohani sur Israël ont été mal rapportés par certains médias locaux, selon les images de ses déclarations diffusées par la télévision d'Etat.

Des médias locaux avaient reproduit vendredi des propos du président lui faisant dire qu'Israël est une "blessure dans le corps du monde musulman (...) qui doit disparaître".

Mais en fait selon les images diffusées par la télévision d'Etat, M. Rohani a affirmé: "Dans notre région, une blessure a été créée depuis des années dans le corps du monde islamique sous l'ombre de l'occupation de la terre sacrée de Palestine et de notre cher Qods (Jérusalem)" par Israël.

Les agences de presse Mehr et Isna avaient ajouté dans leur version le matin que le président Rohani avait également déclaré: "Et cette blessure doit disparaître".

Dans l'après-midi Isna a corrigé sa version en supprimant la mention "doit disparaître". Et Mehr a modifié sa dépêche sans donner d'explications.