International

Dans une déclaration commune, le premier ministre belge Herman Van Rompuy et le premier ministre de la République démocratique du Congo Adolphe Muzito, en accord avec le président de la République, chef de l'Etat congolais, ont convenu samedi de normaliser les relations entre les deux pays.

Dans une déclaration, faite à Bruxelles et à Kinshasa, les deux parties ont ainsi convenu de normaliser les relations entre leurs deux pays, d'instaurer et d'entretenir entre leurs deux pays un dialogue permanent, franc, ouvert et constructif, respectueux des institutions démocratiques et légitimes des deux Etats, de veiller à ce que les relations entre leurs deux pays soient gérées conformément aux principes de l'égalité souveraine des Etats et de la réciprocité et de redynamiser la coopération entre leurs deux pays.

Le texte a fait l'objet d'un accord de l'ensemble du gouvernement, souligne le communiqué du cabinet du premier ministre belge. La déclaration stipule que cela a été convenu "dans l'intérêt bien compris de leurs pays, conscients des causes qui ont été à la base des problèmes survenus ces derniers mois dans leurs relations, désireux de créer un climat qui permette de préserver le caractère traditionnellement privilégié des liens historiques qui unissent leurs pays".