International

La DGSE, le service extérieur des services secrets français, a présenté ses excuses à la Sûreté de l'Etat pour les propos tenus au début de la semaine par un ancien directeur, Alain Chouet, apprend La Libre Belgique de plusieurs sources.

M.Chouet, qui a quitté la DGSE en 2001, a déclaré dans un entretien à l'AFP le 16 novembre que “les Belges ne sont pas à niveau” dans la lutte antiterroriste, suscitant piques et colères du côté belge."Nous étions les premiers à subir ce choc l'année dernière, au Musée juif de Bruxelles: quatre victimes... Un attentat commis par un Français rentrant de Syrie", avait répliqué le surlendemain Didier Reynders, toujours à l'AFP.

Selon nos sources, la DGSE a écrit un mail au patron de la Sûreté de l'Etat Jaak Raes en assurant que ces informations sont “erronnées et injurieuses mais aussi indécentes”.

A noter que le ministre wallon en charge des aéroports Carlo Di Antonio a utilisé exactement les mêmes termes pour répliquer aux critiques de M.Chouet sur la qualité des contrôles de sécurité à l'aéroport de Charleroi... Le ministre a parlé d'allégations “fausses, injurieuses et indécentes”.

Le mail a été publié in extenso par le site du Standaard samedi après-midi. Le voici:

Monsieur l'Administrateur Général,

Depuis sa retraite, M. Alain Chouet a jugé utile de donner son opinion sur les attentats du 13 novembre.

- M. Chouet a quitté la DGSE en 2001.
- Depuis 14 ans, il n"entretient aucune relation avec notre service et ses personnels.
- Notre administration n'est pas en mesure d'interdire aux médias de recueillir les opinions de M. Chouet: ce dernier ne divulgue aucun information classifiée, puisqu'il n'en détient aucune.
-Sur le fond, les opinions de M. Chouet ne sont pas seulement fausses et injurieuses: elles sont aussi indécentes.

En vous exprimant toute notre gratitude pour l'aide indispensable de votre service.