International Selon le sheikh Abdullah al Mutlaq, membre du Conseil des oulémas, les Saoudiennes devraient s’habiller “humblement”, ce qui ne signifie pas nécessairement porter l’abaya. Cette longue et ample robe traditionnelle, que les Saoudiennes assortissent du niqab (voile couvrant la tête sauf les yeux), est officiellement considérée comme un gage de respect religieux mais est critiquée comme un objet d’assujettissement machiste de la femme. Bien que cette déclaration relève plus de l’opinion personnelle que de la position officielle engageant les autorités, elle peut néanmoins être vue comme un nouveau signe d’une certaine libéralisation des esprits.