International Adepte d'un management qui se veut sans intermédiaire, Emmanuel Macron dort également très peu. Il n'hésite donc pas à joindre ses ministres et conseillers à toute heure du jour... ou de la nuit.

Comme le révèle Le Figaro dans son édition du jour, mieux vaut ne pas être un couche-tôt lorsque l'on est dans l'équipe du président français. Comme en atteste son portrait officiel, il semblerait qu' Emmanuel Macron ne se sépare jamais de ses deux téléphones (en bas à gauche de l'image), prêt à les dégainer à chaque instant pour communiquer.

© D.R.

Nicolas Hulot, l'a notamment appris à ses dépens. Plutôt enclin à rejoindre les bras de Morphée aux dernières lueurs du jour et à les quitter aux premiers rayons du soleil, le ministre de l'Ecologie a dû apprendre à veiller plus tardivement. A la veille de la conférence de presse sur le plan climat, le 6 juillet dernier, Emmanuel Macron l'a en effet sollicité via un appel téléphonique passé entre 1 ou 2 heures du matin.

Une habitude qui ne date pas d'hier

A l'occasion du pot de départ de son secrétaire général adjoint, en juillet 2014, François Hollande avouait déjà qu'il finissait ses journées " en parlant à Emmanuel Macron par SMS. [...] Quand je me réveille, j'ai déjà des textos de lui. A croire qu'il les programme par avance. "

Un proche accentue encore cette caractéristique de son management en affirmant que le président demande, régulièrement et à n'importe quelle heure, " Alors, les enfants, vous en pensez quoi ? " et qu'il a " besoin de s'imbiber de l'avis de trente personnes avant d'agir vite et seul. "

Considéré comme quelqu'un de solidaire avec son équipe, le président est souvent loué pour ses méthodes de management. " Pour la première fois, il y a un manager à la tête de l'Etat ", " Macron loue l'esprit d'équipe ", " C'est une équipe qui se dit les choses. La vérité est l'essentiel de la méthode ", affirment en cœur proches et conseillers.

Preuve supplémentaire que son équipe joue le rôle principal dans le film de sa présidence, Emmanuel Macron n'oublie pas de " récompenser ses fidèles " avec des membres de son premier cercle qui travaillent au Palais (Alexis Kohler, Ismaël Emelien, Sibeth N'Diaye ou encore Sylvain Fort) tandis que d'autres ont été nommés au gouvernement (Benjamin Griveaux, Julien Denormandie).