International

Hésitant, Zerdest Agirman a suivi les pas des autres croyants. Autour de la tombe du cheikh Adi, le savant soufi enterré dans le site sacré de Lalesh en Irak, il a tourné trois fois, puis s’est incliné. Une immense émotion l’a envahi. Lui, le fils d’immigrés établis à Liège venait d’accomplir l’acte le plus solennel que tout Yézidi doit honorer au cours de sa vie.

"La Libre Belgique " a suivi Zerdest Agirman jusqu'à Lalesh, le lieu saint des Yézidis en Irak. Puis son retour à Liège.

© DE TESSIERES JOHANNA