International Lula a été empêché de quitter le territoire brésilien.

L'ex-président brésilien, dont la condamnation à une peine de prison vient d'être confirmée et alourdie en appel par des juges de Porto Alegre, devait quitter le pays dans la nuit de jeudi à vendredi pour participer à une conférence en Ethiopie. 

Lula devait y prendre par à des débats organisés par la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) sur l'éradication de la faim et les politiques publiques en Afrique, continent sur lequel il s'est souvent rendu pendant ses deux mandats (2003-2010). 

Mercredi, Lula a été reconnu, en appel, coupable de corruption passive et de blanchiment d'argent pour avoir accepté un triplex d'une entreprise de construction.