International La lutte anti-esclavagiste menée depuis 2008 par l'ONG mauritanienne IRA (Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste) - la plus active mais pas la seule organisation anti-esclavagiste de Mauritanie - commence à produire des effets: les autorités du pays, qui compte au moins 43.000 esclaves selon Amnesty international, vient de subir une série de revers sur la scène internationale. Le gouvernement du président Aziz doit donc changer son fusil d'épaule. Mais il continue à viser les militants anti-esclavagistes. Entretien avec Biram Dah Abeid, président de l'Ira et Prix des Droits de l'Homme de l'Onu (comme Nelson Mandela) en 2013.