International

Emmanuel Macron était présent ce mardi à Paris pour l'inauguration de la 33ème campagne hivernale des Restos du Coeur. C'est à cette occasion que le président de la République a été abordé par une jeune Marocaine, demandeuse d'asile en France. Face aux caméras de télévision, le chef de l'Etat a alors eu un échange avec elle lui expliquant notamment que "si elle n'est pas en danger dans son pays, elle devait y retourner".

"C'est pas bon pour vous de faire ça, je vous le dis franchement", déclare-t-il à la jeune femme arrivée en France il y a 10 ans grâce à un visa de commerce et qui souhaite rester dans ce pays. "En France, on va protéger tous les gens qui relèvent de l'asile, qui ne sont pas en sécurité chez eux. On les accueille. On les loge pour qu'ils ne soient pas dans la rue. On ne peut pas accueillir tous les gens qui viennent via des visas ou de commerce ou d'étudiant et qui restent après. Après, il faut retourner dans son pays. (...) Je ne peux pas donner des papiers à tous ceux qui n'en ont pas. Sinon comment je fais avec les gens qui sont déjà là et qui n'arrivent pas à avoir un travail? (...) Si vous n'êtes pas en danger dans votre pays, il faut y retourner. Au Maroc, vous n'êtes pas en danger. "

La jeune femme lui explique alors que ses parents sont très malades et qu'ils sont soignés en France. 

"La France les soigne. Vous pouvez venir les visiter régulièrement. S'ils sont là, on les soigne. C'est le droit en France. C'est déjà très généreux, vous imaginez", a conclu le président.