International

Emmanuel Macron n'assistera pas à une étape du Tour de France mercredi, comme cela avait été envisagé, mais se rendra bien dans les Hautes-Pyrénées ce jour-là et jeudi, a indiqué lundi l'Elysée, confirmant une information du site de La Dépêche.

Ce changement de programme est lié au fait que le Premier ministre Edouard Philippe a déjà assisté la semaine dernière à une étape du Tour, a-t-on précisé dans l'entourage du président.

Il n'a "rien à voir" avec l'affaire Benalla, du nom de ce conseiller de l'Elysée mis en examen dimanche pour avoir frappé un manifestant le 1er mai, selon la même source.

Il avait été envisagé que le président suivrait mercredi après-midi l'étape de montagne entre Bagnères-de-Luchon et Saint-Lary col du Portet, l'un des points forts du Tour cette année.

Mais "il se rendra bien dans les Hautes-Pyrénées, comme indiqué dans son agenda", précise l'Elysée qui communiquera ultérieurement sur les détails de ce déplacement.

Le président est attendu jeudi pour inaugurer le nouveau "ponton dans le ciel" du Pic du Midi de Bigorre, une passerelle suspendue au dessus de 1.000 mètres de vide qui est la nouvelle attraction de ce site touristique culminant à plus de 2.800 m.

La veille, il pourrait participer à "un dîner privé" à l'abbaye de l'Escaladieu, selon La Dépêche.

L'an dernier, le président Macron avait assisté aux 60 derniers kilomètres de la 17e étape du Tour de France entre La Mure (Isère) et Serre-Chevalier (Hautes-Alpes).