International

Emmanuel Macron a provoqué une vague de réactions amusées et moqueuses dans les médias et réseaux sociaux anglophones pour avoir qualifié la femme du Premier ministre australien de "delicious".

A la fin d'une conférence de presse commune à Sydney avec Malcolm Turnbull, le président français se tourne vers son hôte et lui dit en anglais: "Thank you and your delicious wife for your warm welcome".

Le Premier ministre australien reste impassible et souriant, mais la formule a vite fait d'être reprise par des internautes et des médias locaux qui relèvent que l'adjectif "delicious" ne s'emploie en anglais que pour qualifier un plat et non une personne, sauf dans la langue familière pour lui donner une connotation sexuelle.

"Ooh la la!", s'est ainsi exclamé le tabloïd australien Daily Telegraph en se moquant de "la bourde merveilleusement délicieuse de Macron" ("Macron's slip delightfully delicious").

Ce même journal a présenté Macron en Une sous les traits de "Pépé le putois". Ce personnage, célèbre dans les Etats-Unis des années 1950, incarne "la caricature du Français dans les pays anglo-saxons : séducteur, dragueur, tactile, collant, limite lourdingue", souligne Le Figaro. Nos confrères français précisent encore que "l'aspect 'putois' est lié à la réputation des Français de ne pas se laver, ou moins que le reste du monde, comme en témoigne la baisse régulière des ventes de produits d'hygiène corporelle dans le pays (-2,4% l'année dernière)".

La BBC, de son côté, souligne sur son site que M. Macron, qui s'exprime "habituellement dans un excellent anglais", aurait dû employer le terme "delightful" ou "lovely" pour qualifier Mme Turnbull.

Le chef de l'Etat français poursuit mercredi sa visite en Australie, un pays avec lequel Paris veut construire "un partenariat plus approfondi" dans le cadre d'un "nouvel axe indo-pacifique".