International

Le gouvernement espagnol est intervenu mercredi pour barrer la route à une réélection de l'ex-président indépendantiste de Catalogne Carles Puigdemont à la tête de l'exécutif régional, forçant les séparatistes à présenter un nouveau candidat s'ils veulent enfin former un gouvernement. 

Le Conseil des ministres a décidé de saisir la Cour constitutionnelle pour qu'elle annule une loi votée la semaine dernière au Parlement catalan qui permettrait d'investir en son absence l'ex-président, actuellement en Allemagne, a annoncé le porte-parole du gouvernement Iñigo Mendez de Vigo.