International

Le Premier ministre souverainiste hongrois Viktor Orban a dit vendredi "prier" pour une victoire de la chancelière Angela Merkel aux législatives allemandes de dimanche, malgré de profondes divergences dans le dossier des réfugiés.

"Nous pouvons prier silencieusement pour que le mandat de la chancelière sortante soit prolongé, car d'un point de vue hongrois c'est la meilleure option parmi celles qui existent", a-t-il déclaré lors d'une allocution radiodiffusée.

Farouchement opposé à l'accueil de migrants, M. Orban reproche à Mme Merkel d'avoir provoqué un afflux massif de réfugiés en Europe en 2015 en leur faisant miroiter la possibilité d'un asile en Allemagne. Il avait à l'époque accusé la chancelière d'"impérialisme moral".

Début septembre, Mme Merkel avait encore jugé "inacceptable" que Budapest refuse d'appliquer le plan européen de répartition de réfugiés, que M. Orban a tenté en vain de contester devant la Cour européenne de justice.

Mais malgré ces différends, Mme Merkel, dont la CDU est alliée au Fidesz de M. Orban au Parlement européen, est "plus amicale envers les Hongrois" que Martin Schulz, son adversaire social-démocrate, "qui nous a insultés", a souligné vendredi le dirigeant hongrois.

En juin, M. Schulz avait notamment accusé Budapest de dire "oui merci" aux subsides européens tout en disant "non merci" à la solidarité concernant la gestion des réfugiés.

Mme Merkel est donnée largement favorite pour remporter un quatrième mandat à la chancellerie à l'issue du scrutin législatif allemand dimanche.