Manifestation d'ampleur contre Poutine à Moscou

AFP Publié le - Mis à jour le

International

Entre 10.000 et 20.000 manifestants ont commencé mardi à la mi-journée une marche contre le pouvoir du président Vladimir Poutine dans le centre de Moscou, selon les estimations de la police et des organisateurs. "La marche a commencé à 13H00 (11H00 HB) sur les boulevards, jusqu'à 10.000 personnes y participent", a indiqué la police dans un communiqué.

Un responsable du mouvement Solidarnost, co-organisateur, Sergueï Davidis, estimait de son côté que le nombre de participants pouvait être évalué "jusqu'à 100.000", selon Interfax.

Il était difficile dans l'immédiat d'estimer le nombre de participants de façon indépendante, la marche s'étirant sur des centaines de mètres le long des boulevards qui ceinturent le centre de Moscou.

Plus de 12.000 membres des forces de l'ordre -- policiers, unités anti-émeutes et troupes du ministère de l'Intérieur -- ont été mobilisés dans Moscou ce 12 juin, jour férié de la fête nationale russe, selon la police de Moscou.

De nombreux policiers et camions des forces de l'ordre étaient déployés dès la matinée dans le centre-ville, où de nombreuses rues étaient complètement fermées à la circulation, avec notamment des camions-bennes des services municipaux disposés en travers des artères.

Cette manifestation intervient dans un contexte tendu après une dizaine de perquisitions effectuées lundi au domicile de leaders de l'opposition.

Poutine ne laissera pas affaiblir la Russie par des troubles

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré mardi qu'il ne laisserait pas affaiblir la Russie par des troubles sociaux, au moment où des dizaines de milliers de personnes manifestaient contre lui à Moscou. "Tout ce qui affaiblit le pays et divise la société est inacceptable pour nous. Toute décision ou mesure menant à des bouleversements sociaux et économiques est inacceptable", a-t-il déclaré au cours d'une réception à l'occasion de la fête nationale russe. "Toute notre mémoire politique nationale le prouve", a-t-il ajouté. "Pour un immense pays multiethnique comme la Russie, le principe fondamental est un développement progressif et évolutif", a-t-il poursuivi.

Publicité clickBoxBanner