International

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a appelé mercredi les dirigeants indépendantistes de Catalogne à "renoncer à l'escalade" alors que des milliers de Catalans manifestaient pour réclamer un referendum d'autodétermination. 

"Renoncez une fois pour toute à cette escalade de radicalisme et de désobéissance", a lancé M. Rajoy lors d'une intervention télévisée. "Il est encore temps d'éviter de plus grands maux", a-t-il averti après que 14 cadres du gouvernement régional catalan ont été arrêtés, provoquant des manifestations de rue contre le gouvernement espagnol et la police.

Vers 19h00, près de 10.000 personnes étaient rassemblées dans le centre de Barcelone pour protester contre les arrestations annoncées le matin. Et certaines assuraient être prêtes à rester encore des heures, quitte à dormir sur place.

Un porte-parole du ministère espagnol de l'Intérieur a confirmé que 14 arrestations avaient eu lieu, essentiellement des hauts responsables du gouvernement de Catalogne.

Plus d'une vingtaine de perquisitions - dont certaines se poursuivaient dans la soirée - ont aussi été enclenchées sur ordre d'un juge.

Selon une source judiciaire, le magistrat a ordonné ces perquisitions dans le cadre d'une enquête sur un présumé vol de données visant à permettre aux séparatistes de disposer d'un fichier recensant les contribuables catalans.

Les arrestations se produisent alors que les opérations policières destinées à empêcher la tenue d'un référendum se multiplient.

Les gardes civils ont ainsi saisi mercredi près de 10 millions de bulletins de vote, à Bigues, à 45 km de Barcelone.