International En examen oral ou à l'Assemblée, quand on n'a pas révisé ses fiches, cela peut être gênant.

C'est heureusement face à un hémicycle presque vide que Marine Le Pen s'est retrouvée confrontée à un petit cafouillage. La présidente du mouvement d'extrême droite était appelée à étayer son amendement relatif à un projet de loi portant sur la réforme du droit des contrats. Après avoir réclamé le silence, elle admet "Attendez, je suis perdue dans mes fiches là. Pour le coup, c'est moi."

Quelques secondes s'écoulent quand la députée commence enfin à lire son texte. La vice-présidente de l'Assemblée nationale fait toutefois remarquer à l'ancienne candidate à la présidence que ce n'est pas le bon sujet. "Ce n'est pas celui-là ? Ah oui, c'est sur l'erreur de droit ! Décidément, on va y arriver...", déclare-t-elle.