International

Le président du Parlement européen Martin Schulz a appelé, lundi lors de l'ouverture de la plénière à Strasbourg, les citoyens de l'UE à faire preuve de courage et à "se battre pour l'Europe".

Après une performance de l'Ode à la joie de Beethoven, M. Schulz a rappelé la déclaration de l'ancien ministre français des Affaires étrangères, Robert Schuman, qui a ouvert en 1950 la voie à la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA), prédécesseur de l'Union européenne.

Le président de l'hémicycle a appelé les Européens d'aujourd'hui à faire preuve du même courage et à lutter pour garantir que la solidarité et la coopération pacifique au-delà des frontières - et non la haine, la violence et la destruction - façonnent la coexistence des nations.

M. Schulz a conclu son intervention en se déclarant convaincu que l'écrasante majorité des Européens croyait encore que la coopération transfrontalière était le meilleur chemin à prendre.

La réforme du système d'asile européen, le renforcement de la coopération policière au sein de l'UE ou encore la question de l'octroi du statut d'économie de marché (SEM) à la Chine figurent au programme des discussions de la session plénière du Parlement, qui se déroule jusqu'à jeudi.

Cette session constituera par ailleurs le baptême européen de la députée belge Lieve Wierinck (Open Vld/ALDE), qui remplace Philippe De Backer, devenu secrétaire d'Etat au sein du gouvernement fédéral.

Mme Wierinck a précédemment siégé au Parlement fédéral (2011-2014) et occupé un poste d'échevine à Zaventem.