International

Le Premier ministre national-conservateur hongrois Viktor Orban a affirmé mardi que le ministre de l'Intérieur italien et chef de la Ligue (extrême droite) Matteo Salvini était "son héros" avant une rencontre avec ce dernier.

"C'est mon héros et aussi mon compagnon de voyage", a-t-il affirmé à la presse à Milan, dans le nord de l'Italie, avant une rencontre entre les deux hommes qui a débuté à 15H00 GMT.

Les deux hommes sont partisans d'une ligne dure contre les migrants arrivant en Europe,.

"La Hongrie est la preuve que les migrants peuvent être arrêtés sur la terre ferme", a poursuivi M. Orban dont le pays a construit une barrière de barbelés antimigrants sur plusieurs centaines de kilomètres à la frontière avec la Serbie et la Croatie.

"C'est là que débute la mission de Salvini. Il devrait démontrer que ces migrants peuvent être arrêtés également sur les mers", a ajouté M. Orban.

Une manifestation, avec environ un millier de personne, organisée par des partis de gauche se déroulait non loin du lieu de la réunion entre les deux hommes.

"Nous ne voulons pas l'Europe du leader hongrois Orban qui se dit ami de Salvini mais dont, quand il s'agit d'accueillir quelqu'un qui s'échappe de la guerre, sa porte est toujours fermée", a déclaré Emanuele Fiano, député du Parti démocrate (PD, gauche).