International L'île espagnole de Majorque a déclaré le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, "persona non grata" sur son territoire, selon une déclaration approuvée par le parlement et rapportée par le parti de gauche radicale Podemos. Ce sont ses positions envers les migrants et ceux qui leur apportent de l'aide qui vaut à M. Salvini cette interdiction de séjour.

Celui-ci n'a pas tardé à réagir. "Pas le bienvenu à Majorque? Je m'en moque, mes vacances je les passe en Italie", a-t-il tweeté.