International Mercredi soir Emmanuel Macron et Marine Le Pen répondront aux questions de deux journalistes dans un débat télévisé, retransmis sur TF1 et France 2 dès 21 heures, qui sera l'ultime échange de cette campagne.

 

Le candidat du mouvement En Marche ! a d'ailleurs annulé la majorité de ses rendez-vous de ce mardi afin de se préparer au mieux en vue du bras de fer qui l'attend face à la candidate du Front National. La journaliste politique de BFM, Camille Langlade, affirme d'ailleurs que le favori des sondages serait "prêt à quitter le plateau au bout de 30 minutes s'il s'aperçoit qu'il sert de punching-ball à Marine Le Pen."

Une attitude qui à de quoi surprendre mais qui s'explique par la stratégie que pense adopter sa concurrente. Marine Le Pen s'est évidemment empressée de répliquer sur Twitter.

"Si M. Macron ne se sent pas à l'aise, il peut toujours demander à François Hollande de venir lui tenir la main, je ne m'y opposerai pas."


Selon Libération qui a interrogé un proche du candidat d'En Marche !, ses propos ont été mal compris par la journaliste. Ce dernier évoque "un échange off mal compris et mal retranscrit. Emmanuel Macron a dit qu’il n’avait pas l’intention de faire un débat qui n’en soit pas un…"