International

Le président ukrainien Petro Porochenko a promis mercredi la justice aux proches des victimes du crash du vol MH17 malgré le véto russe à l'établissement d'un tribunal spécial lors du vote d'une résolution au Conseil de sécurité de l'ONU.

"Les résultats parlent par eux-mêmes", écrit sur sa page Facebook le président ukrainien citant les résultats du vote au Conseil de sécurité de l'ONU (11 pour, trois abstention, et le véto russe).

"Mais l'Ukraine ne s'arrêtera pas là", a ajouté M. Porochenko. "Les coupables doivent être punis. C'est notre devoir envers les victimes et leurs familles".

L'Ukraine accuse la Russie d'avoir fourni aux rebelles pro-russes dans l'est de l'Ukraine le missile qui aurait abattu le vol de la Malaysian Airlines en juillet 2014.

Les 298 passagers du Boeing 777 assurant la liaison entre Amsterdam et Kuala Lumpur sont morts.

La Russie de son côté a incriminé l'armée ukrainienne.

Les résultats d'une enquête conduite par les Pays-Bas doivent être publiés en octobre.

Ce tribunal international était réclamé notamment par les cinq pays qui mènent l'enquête sur ce crash (Malaisie, Pays-Bas, Australie, Ukraine et Belgique) et la résolution avait été déposée par la Malaisie.

La résolution était soutenue notamment par Londres, Washington et Paris qui accusent les rebelles ukrainiens pro-russes d'avoir abattu l'avion.

Juste avant le vote, les 15 pays membres avaient observé une minute de silence en souvenir des 298 victimes du crash du Boeing malaisien, en majorité néerlandaises.