International

Plus de 12.000 policiers ont été mis à pied dans le cadre de l'enquête sur le putsch raté de la mi-juillet en Turquie raison de leurs liens présumés avec le prédicateur musulman Fethullah Gulen accusé d'avoir ourdi la tentative de renversemebnt du pouvoir, a annoncé la police mardi.

Sur les 12.801 policiers mis à pied, 2.523 sont des gradés, a annoncé la police dans un communiqué, trois mois et demi après le putsch manqué qui a été suivi d'une immense purge n'épargant aucun secteur de la société ni de l'administration turques.