International

Le Vatican souhaite que la cérémonie en l’honneur de 19 religieux tués durant les années de plomb ait lieu en Algérie, un choix symbolique. Il faut beaucoup de doigté et de sens politique pour gérer cette affaire : la béatification prochaine de 19 religieuses et religieux catholiques, assassinés en Algérie entre 1994 et 1996, parmi lesquelles les sept moines de Tibéhirine. «C’est une affaire délicate», confirme à Libérationl’archevêque catholique d’Oran, Jean-Paul Vesco. D’ores et déjà, il semble plus que vraisemblable que la cérémonie ait lieu – c’est en soi un événement – en Algérie, à la cathédrale d’Oran. Les autorités algériennes, selon Jean-Paul Vesco, ont donné leur feu vert à la mi-mars. Toutefois, Alger ne souhaite pas le confirmer pour le moment, signe de l’aspect très sensible de cette affaire.

(...)