International

Alors que le jeune mannequin de 19 ans aurait fait une chute du 20e étage d'un appartement, la famille ne croit à la thèse de l'accident.

Le mystère reste immense autour du décès d'Ivana Smit, cette mannequin belgo-néerlandaise de 19 ans qui a perdu la vie vendredi en tombant du 20e étage d'un immeuble de Jalan Dang Wangi en Malaisie.

La jeune demoiselle était arrivée dans l'appartement d'un millionnaire américain de 45 ans à 5 heures du matin. D'après l'enquête, la chute mortelle s'est déroulée à 10h. Le corps, complètement dénudée, de la Belgo-Néerlandaise n'avait été retrouvée que 5 heures plus tard.

Selon la police locale, la mort n'est pas suspecte et il s'agit d'un accident. Mais les parents d'Ivana Smit réfute cette thèse. Selon le père de la jeune fille, interrogé par le journal Het Laatste Nieuws, le millionnaire américain et sa femme qui ont logé Ivana quelques heures avant sa mort seraient adeptes d'échangisme. "J'ai appris qu'ils avaient l'habitude de faire appel à de jeunes modèles pour des jeux sexuels." Pour lui, sa fille a été poussée de manière intentionnelle par le balcon. "J'ai vu son corps. Elle avait des ecchymoses au niveau du cou et des empreintes de doigt comme si quelqu'un l'avait agrippée", poursuit-il.

Ce qui pose aussi question est le laps de temps de 5 heures entre la chute d'Ivana Smit et la découverte du corps. "C'est très étrange que le couple n'ait rien fait entre 10h et 15h", explique le père. "Les affaires d'Ivana se trouvaient encore dans l'appartement. La police me dit que leurs versions sont concordantes. Evidemment, ils ont eu 7 heures pour s'accorder sur la version qu'ils allaient donner à la police."

L'ambassade néerlandaise en Malaisie a annoncé qu'elle porterait le cas du décès à l'attention d'Interpol.