International

Narendra Modi a fait des réseaux sociaux un levier pour atteindre l’électorat dès sa campagne pour les législatives de 2014. Une façon de parler aux Indiens sans passer par les médias traditionnels. Facebook, Twitter, etc. : le Premier ministre est omniprésent.

Un an après sa victoire en 2014, son parti, le BJP, a lancé une application smartphone "Narendra Modi". Téléchargée plus de 5 millions de fois, elle permet d’envoyer un message au Premier ministre, de suivre ses discours, ses réformes. L’usager est invité à communiquer ses données personnelles (nom, date de naissance, sexe, photo, lieu de résidence, téléphone, email) et à cocher ses centres d’intérêt (agriculture, spiritualité, défense, économie, santé, etc.).

Vers la Californie

Pendant trois ans, le site de Modi assurait : "vos informations personnelles […] demeurent confidentielles et ne seront en aucun cas communiquées à des tiers sans votre accord". Jusqu’à ce qu’un informaticien français de 28 ans ne se rende compte du stratagème.

(...)