International D’abord alliée du pouvoir, l’Eglise a tenté d’établir le dialogue avant de subir à son tour la répression.

L’Eglise catholique, qui jouait jusqu’ici le rôle de médiateur dans le conflit entre partisans et opposants du président Daniel Ortega, remet en question sa place au sein du conflit, après l’intensification de la répression, qui n’épargne pas les membres du clergé.