International Il fait partie des  11 candidats qui ont été officiellement sélectionnés dans la course à la présidentielle française : il a obtenu le nombre de parrainages nécessaires... Mais il ne fera pas partie du débat organisé ce lundi soir sur TF1, car il est situé trop bas dans les sondages.

Nicolas Dupont-Aignan, président du parti "Debout la France" et candidat très à droite, a créé le tollé en quittant précipitamment le plateau du journal télévisé de TF1, ce samedi soir... Attention, un départ très préparé et très peu précipité. Il faut dire qu'il est un habitué de ce studio. 

Estimant son absence du débat de lundi comme une "confiscation de la démocratie", Dupont-Aignan s'est senti "obligé" de s'être déplacé jusque chez TF1 pour rien. Audrey Crespo-Mara, la présentatrice, tente de le retenir: "J'ai préparé une longue interview sur votre programme", mais rien n'y fera. Dupont-Aignan lance un ultimatum à la chaine: "deux jours", très précisément, pour ouvrir le débat aux autres candidats.