International

"Il n'y aura pas d'évacuation totale" de la Zad, a affirmé mardi en fin d'après-midi la préfète de la région Pays de la Loire Nicole Klein, au deuxième jour de l'opération d'expulsion à Notre-Dame-des-Landes, où dix gendarmes et au moins un manifestant ont été blessés.

"Il n'y aura pas d'évacuation totale" de la Zad et "on ne touche pas au bâti", a assuré la représentante de l'État alors que des associations d'opposants historiques s'inquiètent d'une opération plus massive qu'annoncée. "On ne s'est occupé que des squats, qui étaient des planches", a-t-elle assuré.

L'objectif annoncé est "de 30 à 40" sites à démanteler, selon la représentante de l'État qui s'exprimait lors d'un point de situation à la préfecture de région, à Nantes. "On ira jusque-là, sauf si il y a un changement d'objectif", a-t-elle indiqué.

Dix gendarmes ont été blessés mardi, notamment par des jets de pavés ou des jets de cocktails Molotov, et un manifestant a été pris en charge par les pompiers, a-t-elle dit, soulignant que si d'autres manifestants ont été blessés, ils ne se sont pas signalés.

Présent à ce point presse, le patron de la gendarmerie nationale, le général Richard Lizurey, a précisé que deux gendarmes ont été plus gravement blessés, après avoir été touchés à la tête par des pierres.

Mme Klein a également dressé un bilan de l'opération sur le terrain: deux nouveaux "squats" ont été évacués mardi, ce qui porte à 16 le nombre total de ceux évacués lors de cette "opération de rétablissement de l'Etat de droit" débutée lundi. Sur ces 16 sites, 15 ont été démolis, dont 9 aujourd'hui, a-t-elle précisé. Elle a estimé "en revanche difficile" de donner le nombre de personnes expulsées, car "la majorité des squats étaient vides". Cependant, selon l'estimation des autorités, "70 personnes" y vivaient.

"Les affrontements ont été plus intenses qu'hier", a souligné le général Lizurey, parlant de "300 à 350 opposants actuellement sur zone, dont une très grande partie arrivée très récemment et cherchant l'affrontement" avec les gendarmes.