International

"Nous savons tous qui va gagner. Ce scrutin n’est pas une manière démocratique d’élire le chef de l’Etat pour les six prochaines années." Kirill Medvedev est un artiste doublé d’un activiste politique. Dimanche, il a choisi de ne pas voter, histoire de ne pas légitimer la reconduction de Vladimir Poutine au Kremlin. "La seule manière raisonnable et rationnelle de réagir à la tenue de ces pseudo-élections, c’est de les boycotter." En revanche, il fera partie des observateurs chargés de veiller au bon déroulement du scrutin pour le parti communiste.