International

Le réalisateur Oleg Sentsov poursuit une grève de la faim dans le huis clos d’un camp du grand nord.

Tout le monde a compris que je ne céderais pas." Oleg Sentsov est prêt à se laisser mourir pendant le Mondial et l’a fait savoir dans une lettre publique. Le réalisateur, qui purge une peine de 20 ans dans une colonie pénitentiaire en Iamalie, au-delà du cercle polaire arctique, poursuit une grève de la faim depuis plus d’un mois maintenant. L’homme assume pleinement le fait d’utiliser la Coupe du monde de football pour faire entendre sa voix et celle de la soixantaine de prisonniers politiques ukrainiens en Russie.


(...)