International

Onze soldats afghans ont été tués lundi lors de l'attaque du complexe de l'Académie militaire d'Afghanistan à Kaboul. Quatre des cinq assaillants ont également trouvé la mort lors de cette attaque revendiquée par le groupe terroriste Etat islamique (EI) qui a aussi fait 16 blessés. Un précédent bilan faisait état de cinq morts et dix blessés parmi les soldats.

Deux des kamikazes se sont fait exploser, deux ont été tués et un cinquième a été capturé, explique un porte-parole du ministère de la Défense.

L'attaque a commencé autour de 05H00 locales (01H30 HB) par des tirs de roquettes et l'explosion d'un kamikaze, suivis de tirs d'armes automatiques et de RPG (grenades) contre le bataillon installé à l'entrée de la vaste enceinte.

Cette attaque est la troisième en dix jours à peine dans la capitale afghane après celle visant un grand hôtel le 20 janvier et l'explosion d'une ambulance piégée samedi, qui ont fait au total des centaines de morts et de blessés