International En libérant Mossoul, l’armée irakienne espérait retrouver des femmes et enfants yézidis qui avaient été enlevés par l’Etat islamique (EI) lors de son offensive de 2014. A la surprise de beaucoup, il n’y en a pas eu un seul.