International

La N-VA n'a pas donné son feu vert, lundi en bureau de parti, au Pacte mondial pour des Migrations sûres, ordonnées et régulières, que le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Theo Francken refuse de voir le gouvernement Michel endosser tel quel à la conférence de Marrakech.

La N-VA qualifie ce premier accord mondial sur les migrations de "très problématique" sur le fond et fera connaître ses griefs au sein du gouvernement, a indiqué le parti de Bart De Wever.

Le président français Emmanuel Macron a exprimé lundi son plein soutien au pacte des Nations unies pour des migrations sûres, ordonnées et régulières, qui doit être signé le mois prochain au Maroc et auquel s'oppose la N-VA au sein du gouvernement belge

"La France le soutient clairement", a affirmé le chef de l'Etat français au cours d'une conférence de presse conjointe à Bruxelles avec le Premier ministre Charles Michel, au premier jour d'une visite d'Etat en Belgique - la première du genre en 47 ans.

M. Macron a toutefois jugé "légitimes" les débats en cours dans plusieurs pays européens - dont certains rejettent désormais ce pacte - et rappelé que ce texte, longuement négocié au sein des Nations unies n'était "pas contraignant" tout en constituant une "étape importante dans la coopération internationale".