International Nawaz Sharif se dit victime d’un complot des juges et de l’armée. "Ma condamnation est une décision politique et le verdict n’est basé que sur des présomptions. C’est une tentative pour m’écarter de la scène politique et pour truquer les élections", a-t-il déclaré avant de quitter Londres.

Nawaz Sharif espère qu’en se livrant à la justice il s’attirera la sympathie des électeurs et relancera son parti, la Ligue musulmane du Pakistan-Nawaz (PML-N).
(...)