International

Un siège unique pour le Parlement européen ? D’accord mais à Strasbourg, répète depuis 2012 l’Association européenne des jeunes entrepreneurs. 

Elle a enfoncé le clou mercredi en présentant son troisième rapport. Avec une proposition inédite : "tester" un parlement strasbourgeois à temps plein durant la mandature 2019-2024 plutôt que d’engager des travaux de rénovation à Bruxelles pour près de 500 millions d’euros. Certes, des points restent à régler côté alsacien, convient le rapport en pointant notamment la desserte aérienne mais en insistant sur la dimension d’une ville symbole de la réconciliation franco-allemande et des droits de l’homme. Choisir la "technocratique" Bruxelles comme siège unique "n’apportera rien aux partisans de cette solution parce que ce déménagement signifiera qu’on sera un quart d’heure avant la fin de l’Union européenne" a martelé l’eurodéputé français Lavrilleux.