Pas d'interdiction du Mosquito

Belga Publié le - Mis à jour le

International

La Commission européenne a écarté mercredi toute mesure communautaire qui interdirait dans toute l'Europe le Mosquito, cet appareil diffusant un son strident en vue d'éloigner les jeunes. "Il semble qu'une telle mesure ne relève pas des compétences de l'Union européenne", a indiqué mercredi Helen Kearns, porte-parole de la commissaire européenne en charge de la Protection des consommateurs.

"C'est plutôt aux Etats membres qui le souhaitent d'adopter pareille mesure", a-t-elle ajouté. Lundi, le ministre wallon de la Jeunesse, Marc Tarabella, avait annoncé vouloir mobiliser les autorités belges pour leur demander d'activer la procédure européenne "Rapex" qui permet à un Etat membre de saisir la Commission européenne lorsqu'il a un doute sur la sécurité d'un produit. Selon l'exécutif européen, ce mécanisme ne peut toutefois être utilisé que pour les seuls produits défectueux ou présentant un vice de fabrication en circulation sur le marché européen.

L'appareil, qui a défrayé la chronique ces dernières semaines et suscité la mise en ligne d'une pétition, ne tombe pas non plus sous le coup de la législation européenne sur les ondes, pas plus que celle sur la discrimination, le Mosquito visant spécifiquement les jeunes. "La Commission n'est compétente que pour la discrimination sur le lieu de travail", a ajouté cette même porte-parole. L'appareil controversé n'est pas en vente directement en Belgique, mais est disponible sur internet.

Selon ses détracteurs, son usage serait courant en Grande-Bretagne, où plus de 3.000 appareils auraient été installés, ainsi qu'aux Pays-Bas. Disposé sur la voie publique, l'engin émet un bourdonnement strident visant à éloigner les adolescents, seules les oreilles de moins de 25 ans pouvant le percevoir.

Belga

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM