International

L'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM) n'a pas modifié le niveau d'alerte terroriste en Belgique à la suite de l'attaque au couteau revendiquée par le groupe djihadiste Etat islamique (EI), qui a fait un mort samedi soir à Paris, a indiqué dimanche le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon.

"A première vue, il n'y a aucun lien avec notre pays", a-t-il affirmé lors du journal télévisé de la chaîne de télévision flamande VTM.

L'OCAM avait réduit le 22 janvier le niveau de la menace terroriste en Belgique de trois à deux - sur une échelle de quatre -, sauf pour des exceptions ponctuelles.

M. Jambon (N-VA) a ajouté qu'il n'avait pas eu de contact personnel avec son homologue français, Gerard Collomb.

Les services concernés des deux pays sont toutefois en contact, notamment par le biais de l'officier de liaison belge présent à Paris, a-t-il souligné.

Un Français de 20 ans né en Tchétchénie et connu des services du renseignement français, armé d'un couteau, a crié "Allah Akbar" selon des témoins avant d'attaquer cinq personnes peu avant 21h00 dans le quartier de l'Opéra, en plein centre de Paris. Il a été abattu par des policiers.

L'EI (ou Daech, selon son acronyme arabe) a revendiqué l'attaque.