International À Tijuana, les autorités médico-légales sont débordées par une vague de violence d’une ampleur jamais vue. Depuis bientôt deux ans, les frigos de la morgue de Tijuana débordent, dans certaines fosses on n’enterre "que les têtes et les bébés" et de nombreux corps ont du mal à être identifiés. Dans le quartier Maclovio Rojas, le cartel Arellano-Felix faisait liquéfier ses victimes dans l’acide caustique. Reportage de nos envoyés spéciaux.