International La venue du comique Michel Boujenah programmé au festival de Carthage en Tunisie le 19 juillet prochain fait couler beaucoup d'encre. Un appel au boycott a, en effet, été lancé par le mouvement international pro-palestinien Boycott, désinvestissement, sanctions (BDS). Cette organisation reproche à l'humoriste son soutien à Israël.

Selon le syndicat, l'Union générale tunisienne du travail et le parti al-Joumhouri, cités par l'Obs, "les origines judéo-tunisiennes de Michel Boujenah ne suffisent pas à faire oublier ses opinions pro-sionistes de soutien à l'armée d'occupation et aux crimes commis en Palestine occupée".

Une lettre ouverte a été adressée au ministère des Affaires culturelles pour annuler son spectacle.

Choqués par cet appel au boycott, plusieurs Tunisiens ont pris la parole sur les réseaux sociaux pour dénoncer un "crime antisémite".



Tout comme une trentaine d'intellectuels et d'artistes qui ont écrit une lettre ouverte pour le maintien de son spectacle. Mokhtar Rassaa, nouveau directeur du Festival International de Carthage, a également pris sa défense arguant qu'il n'est "ni un grand sioniste, ni un leader du sionisme."

Le spectacle est pour le moment maintenu.