International

Qui aurait pu imaginer aussi folle coïncidence ? Peu après que la Corée du Nord eut procédé, jeudi, comme elle s’y était engagée, au démantèlement de son site d’essais nucléaires à Punggye-ri, Donald Trump annonçait l’annulation pure et simple de sa rencontre avec Kim Jong-Un. Prévue à Singapour, le 12 juin, celle-ci est subitement devenue "inappropriée".

Mise en scène devant des journalistes étrangers et destinée à montrer au monde entier la bonne volonté d’un régime toujours sous le coup d’une avalanche de sanctions internationales, l’opération nord-coréenne était avant tout médiatique. Car, en l’absence d’experts susceptibles d’en mesurer la portée, la destruction de trois tunnels et de tours d’observation n’en dit pas nécessairement très long sur la dénucléarisation "complète et irréversible" réclamée par les Américains.

(...)